Of two minds: study at home or abroad?

I came home from Explore last week, pensive.

Thinking Man Statue

Thinking Person

I was happy to be home. Truth be told, I did not enjoy Explore as much as I thought I would, and so, coming home was a relief. I also came home from Explore with a massive to-do list, and on the list: graduate school applications.

When I returned to school in 2012, it was with the intention to pursue graduate studies – a Masters and a PhD. I wanted to apply to the top schools in the UK, i.e. Oxford, Cambridge and LSE. I thought I would apply to Canadian schools as well, but I would pass up American schools as I did not want to write the GREs.

In April 2014 I was certain I would follow my plan to apply to graduate schools in the UK and Canada. But, after coming back from Explore, I am uncertain as to what I will do. This summer, I will be preparing my graduate school applications including my personal statements, reference letters and research proposal, but, I am now unsure of where I want to end up.

When I enrolled for the Explore program this spring, I found it difficult to be away from my husband. It was difficult to concentrate, enjoy activities, and appreciate the culture and people around me. I struggled with my decision to leave my family in order to study each day of the Explore program.

I am (now) concerned that if I choose to study overseas that my family and I will be miserable apart; and I will compromise my ability to study and to excel. But if I choose to study at home, I may also compromise my ability to get a job after I complete my Masters and PhD.

Where you decide to go to school matters, especially when you are thinking of a career in academe.

If I go to a university closer to home, I will save money, but more importantly, it will ease the stress of being away from my family for a long time. This may make a significant difference in my ability to concentrate and enjoy my time at school. I haven’t decided what to do yet. This chapter is still in progress.

I would love your help. If you are a mature student and you have happened to come across my blog, please do let me know what you think. I would love to have a conversation with you.

Ttyl,
Neena

Advertisements

Explore: dans l’optique d’une étudiante adulte

Bonjour tous le monde,

C’est la dernière semaine de la programme Explore à Jonquière.

Je suis heureuse que je retournerai chez moi samedi. Bien que je trouvais la programme avantageuse, en général j’ai trouvé difficile à apprécier la programme.

La programme Explore à Jonquière a deux parties – une partie académique et une partie socioculturelle.

J’aime beaucoup la partie académique. J’ai un enseignant merveilleuse, Lynda, qui m’implique. Elle est connaissant enthousiaste à propos d’enseigner. En classe, l’emphase est l’amélioration de la compétence orale. Chaque jours on a les présentations, les discussions et les débats sur divers sujets. Par exemple, les actualités, la culture et les personnalités Québécois, une pensée à retenir, les blagues et un mot du jour. On a l’occasion d’améliorer la grammaire et d’apprendre comment on peut exprimer soi-même avec les phrases plus complexes.

La plage du parc national de la Pointe Taillon

La plage du parc national de la Pointe Taillon

La deuxième partie est socioculturelle. Selon moi, cette expérience a été moins amusant. Peut-être à cause de mon âge, je trouvais les ateliers comme «les jeux olympiades» et «la soirée costume» désagréables et enfantins. Pire encore, tous est obligatoire, alors il n’y a pas de choix.  Il aurait été préférable d’avoir les choix approprié à l’âge de tous, non seulement pour les étudiants qui ont 18 ans ou 19 ans. J’aimais les forfaits et les activités dont l’occasion de passer le temps en nature et découvrir Québec, comme la randonnée à Cap Trinité ou la plage du parc national de la Pointe Taillon.

Si vous êtes un(e) étudiant(e) adulte, considérez la programme Explore.

Même si la programme a les points forts et les points faibles, dans l’ensemble la programme vous aidera à améliorer la français. J’ai profité de mon enseignant et de la communauté francophone à Jonquière. Souvenez-vous que chaque programme d’Explore est différente. Alors, l’expérience d’un(e) étudiant(e) à Chicotoumi ou Trois-Pistoles serait différente. Ce que j’ai partagées avec vous, je partagerai avec l’administration de la programme aussi.

Quel a été vos expériences avec Explore? Partagez avec nous!

À la semaine prochaine!

Neena

 

Les ateliers d’Explore Jonquière

La trosième semaine est passée! En fait, je veux admettre que je m’ennuie chez moi.

C’est dommage mais c’est la vérité.

Cette semaine passée nous nous sommes impliqués dans beaucoup de activités:

lundi – un atelier de danse folklorique

mardi – un film «Louis Cyr: l’homme plus fort au monde»

mercredi – les quilles et la préparation pour la kermesse

jeudi – Cinébec, atelier socioculturel

vendredi– la kermesse

samedi – les jeux olympiades

L’atelier de danse folklorique m’intéressait beaucoup. Le professeur de danse (Louis Wauthier) nous a enseignés quatre type de danse folklorique de Québec. J’ai trouvé qu’il y ont beaucoup de similarités entre les danses d’Irlande, Louisiane et les danse de Québec.  Louis était merveilleux. Il est savant et enthousiaste! N’hésitez pas si vous avez l’occasion d’être une étudiante de Louis.

La kermesse était agréable. Nous avons accueilli soixante enfants au Centre Linguistique à Jonquière vendredi après midi. Chaque classe ont dû organisé un jeu pour les enfants. Notre classe a créé une version simple de «Mario-Kart». Nous avons attaché des ballons aux cheville d’enfants qui avait l’objectif d’écraser les ballons d’autres enfants. C’était très amusant.

Malheureusement je me suis blessée au jour les jeux olympiade. Je jouais au soccer et je me suis blessée mon tendon ACL. J’ai consulté une kinésithérapeute qui m’a dit qu’elle est 99% certain qu’il y a un accroc dans mon tendon ACL. C’est dommage. J’ai décidé d’attendre et consulter mon médecin en retournant à Toronto.  On va voir..

Alors, j’ai deux requêtes cette semaine: 1) disez-moi si vous avez eu un blessure du tendon ACL – comment gérez-vous la blessure?2) Partagez un expérience d’Explore. Vous pouvez partager un clip ou photo ou racontez une expérience.

Je vous laisse avec trois clips de la programme Explore à Jonquière des trois semaines passées.

À la semaine prochaine!

Neena

 

la randonnée à Cap Trinité

J’ai fini ma première semaine à Jonquière avec la programme Explore. Je suis à l’aise maintenant.

La fin de semaine était formidable!

fjord à Cap Trinité

la vue au haut de les caps

Nous sommes allés pour une randonnée à Cap Trinité

Cap Trinité est un parc national du Fjord du Saguenay. Qu’est-ce que c’est un fjord? Une bonne question! Un Fjord est une vallée qui a érodée par un glacier. Ça c’est l’explication simple. Pour notre randonnée, nous avons escaladé le fjord, mangé le dîner et ensuite nous sommes descendus le fjord.

Cap Trinité est le deuxième montagne que j’ai escaladé. L’été passé au Mexique, j’ai escaladé un montagne à Tepoztlán. Cette année je suis en bonne forme par rapport à l’année passée (merci Insanity). Les animateurs de la programme Explore nous ont dit qu’on prendra deux heures d’escalader le fjord. J’ai l’escaladé dans une heure et demi. J’étais heureuse!

Bien que nous avons signé un contrat où nous promettons de parler en français pour tous les semaines de la programme, j’ai trouvé que la plupart des gens ont parlé en anglais quand ils ont fait de la randonnée. Peut-être sous les conditions stressant, on est plus difficile pour le cerveaux de penser dans une langue seconde. Moi, je suis restée avec mon français – si je peux parler français sous le stress, il sera facile de parler sous les circonstances normal.

Mes pieds après la randonnée à Cap Trinité

Mes pieds après la randonnée à Cap Trinité

 

Après la randonnée je suis restée sur un tronc d’un arbre.

Comment était-il votre première semaine avec Explore? Qu’est-ce que vous avez fait?

À la semaine prochaine!

Neena

Explore Jonquière

Actuellement, je suis à Jonquière pour la programme Explore. C’est ma deuxième jour. J’ai choisi de rester avec une famille d’hôte.

Explore

Explore

Je suis heureuse que j’aie une place dans la classe avancé. Je prendrai l’avantage d’améliorer mon français. Avec ce bon esprit j’ai décidé que j’écrirai tous mes postes en français pendant que je reste à Jonquière.

Bien que je suis heureuse de participer dans la programme Explore, je suis nerveuse aussi. Je connais avant d’arriver que je serai l’aîné de la groupe, alors je m’inquiète à comment je m’identifierai avec les autres étudiantes. Au présent, tous va bien. J’ai une colocataire et nous nous entendons bien. Je suis rencontrée des autres étudiants adultes aussi.

L’expérience d’apprentissage est différente comme une adulte. Je ne me sens pas le pression d’être compétitive ou de faire des choses que je ne veux faire. Mais, je pense que c’est plus difficile d’être parti de sa famille. Je veux rentrer chez moi. Mais, c’est seulement le deuxième jour. Tous les chose sera mieux tôt.

S’il y a des autres étudiantes qui participent dans la programme d’Explore, j’aimerais de vous entendre.

À la semaine prochaine mes amis.

Neena

Symposium Wrap Up: Part II

Picture of Rosanna Furgiuele, Neena Sethi, Susan Bibler Coutin at Symposium Dinner

(Left to Right) Rosanna Furgiuele, Neena Sethi, Susan Bibler Coutin

 

As you may have read in a previous post, I was a team member of USA Symposium 2014. I was fortunate to have the opportunity to get to know many of the panelists who participated. Many of our panelists were referred to us with the help of Fulbright Canada, who administer the Canada-U.S. Fulbright Program; a program that supports educational exchanges of Canadian and American scholars.

On April 25/14, five (5) of our panelists contributed to a post on the Fulbright Canada Blog. I feel their comments have further confirmed the tremendous success of USA Symposium 2014.

On a more personal note, the comments made by the (5) panelists on the Fulbright Canada blog validated the work I put in ensure our panelists had a rewarding experience. It feels good to have my work recognized!

I hope you take a moment to read our scholars comments on the Fulbright Canada Blog. 

Ttyl,

Neena

Is there anyone else out there who is a recovering caffeine addict like me?

On April 9/14, after my last exam, I decided to stop drinking coffee and tea. At that time, I was drinking 3 cups of coffee/tea a day, I was getting 5 hours of sleep a night, I was eating terribly and I felt like crap. Did I mention the weight gain?

How did things get so bad?

Continue reading

Symposium Wrap Up: Neena Sethi, Panelist Coordinator

5 Panels, 12 Panelists, 5 Moderators, 7 Coordinators, 1 Supervisor, 20 + Volunteers.

USA Symposium 2014 Program and Name Tag for Neena Sethi

The United States: The Neighbour You Don’t Know

USA Symposium 2014 was one of the most amazing experiences I have had as a student to date.

It was also the most exhausting – but well worth it. Continue reading

No really, bossy is gendered.

linguistic pulse

My post on the gendered use of the word bossy has gotten a lot of attention in the past week. In it, I presented a modest bit of data to support Sheryl Sandberg’s campaign attempting to raise awareness of the obstacles that hinder young girls from developing leadership skills. Writing for The New Republic, Alice Robb used my own and other linguists’ data to argue that usage of the word bossy is gendered.

However, Sandberg’s campaign has had many detractors, and thus so did Robb’s article. As a result, the legitimacy of my own and others’ arguments about language has been questioned by Sandberg’s critics. For example, writing for Reason, Cathy Young questioned the entire campaign around bossy suggesting that it was designed to address “a fictional problem”.

View original post 2,471 more words